Animans

Cie Caminante
28.09 - 02.10
Première au D Festival

ANIMANS interroge notre rapport à soi, à l’autre, au monde, dans un dispositif où le public est immergé dans un univers fantastique, pour observer une journée de la vie de trois étranges créatures.

Parfumés et élégants, Marva, Nicoro et Anerda se retrouvent coincés dans une journée infinie. Leurs vies sont violemment déterminées par l’inattendu. Ces trois animans subissent les règles d’un système millimétriquement décalé. Leurs actes, bruts et fins à la fois, ne cessent de montrer à un public voyeur(?) des réminiscences animaloïdes. C’est qui ces animans ?

Trois figures occupent cet endroit. Chacune sait que les deux autres existent mais aucune ne sait comment elles sont arrivées là ni pourquoi elles sont là. Elles savent juste que c’est comme ça. Elles ne sont pas certaines de combien de temps durera cette situation. C’est un jeu où on attend pour voir. Quelque chose leur dit qu’elles doivent rester alertes, passer le temps, rester discrètes autant que faire se peut. Est-ce un isolement cellulaire et pour quelle raison, si c’est bien ça ?
Il y a de la lumière, de l’obscurité et de l’ombre. Elles sentent qu’elles sont probablement perdues mais cela présuppose un autre temps et un autre lieu, quand elles ne se sentaient pas comme ça, mais elles n’en sont pas sûres. Est-ce que ce sont des émotions ? Comment le sauraient-elles ? Elles savent qu’il y a des hauts et des bas et des proches et des loin. Le son les bouge. Le son les arrête en chemin. Que leur a fait cet endroit pour qu’elles se sentent si fatiguées, si éloignées d’elles-mêmes et des autres, cet endroit où la destruction, la décomposition et le désir sont de si proches compagnons de lit ? Il est temps de muter, de tenter quelque chose. Il semble qu’il est plutôt question de continuer, pas d’abandonner.

Compagnie Caminante explore ce que c’est que de vivre dans un monde qui est pratiquement méconnaissable et où des vestiges d’un passé différent s’accrochent à eux comme une mauvaise odeur dont ils ne peuvent tout simplement pas se débarrasser.
Animans est une pièce chorégraphique qui imagine ce qui nous arrive quand les décideurs sont des fanatiques, quand les visionnaires se mettent à couvert, quand nos repères ont disparu et où les individus se réinventent pour tenter quelque chose. Les habitants de ce courageux nouveau monde ont le devoir de recommencer, se réinventer, survivre, s’adapter, sachant qu’ils ont soif de réponses à des questions qu’ils ne savent pas comment poser.

ANIMANS interroge notre rapport à soi, à l’autre, au monde, dans un dispositif où le public est immergé dans un univers fantastique, pour observer une journée de la vie de trois étranges créatures. Dans ce marécage qu’est le vivant, qu’est-ce qui nous différencie, nous, humains, des animaux si ce n’est notre capacité de conceptualisation, d’inventer de nouvelles logiques, de nous référer à ce qui existe déjà pour en modifier l’orientation, d’inventer des conceptions pour ce qui n’existe pas, nous ouvrant la possibilité de projeter notre futur et d’agir sur notre environnement ? Pourquoi fait-on parfois les choses de la même manière ? Nous répétons tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, tous les ans, des actions que l’on fait sans réfléchir, sans ne jamais les remettre en question. Pourquoi accepte t-on les choses établies telles qu’elles le sont ?

"Avec ANIMANS nous ne prétendons pas avoir de réponse à toutes ces questions, nous vous invitons à plonger avec nous dans ce voyage sensoriel, à perdre pied, pour, peut-être, nous apercevoir que c’est nous-même que nous observons de loin".

Chorégraphie et interprétation Ana Paula Gusmao, María Montero, Nicola Vacca / Mentoring Steve Purcell / Costumes Sarah Delattre / Son Joshua Vanhaverbeke / Photographie, vidéo et édition Stephen Rusk, Edouard Laloy / Création lumières Joshua Vanhaverbeke compagniecaminante.com
Production Compagnie Caminante
Co-production Fédération Wallonie-Bruxelles (BE), Théâtre Marni (BE), Studio le Regarde du Cygne (FR), Ambassade de l’Espagne en Belgique (ES)
Soutiens Théâtre Marni (BE), Charleroi Danse, Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (BE), LookIN’OUT (BE), Le 140 (BE), Centre Culturel Wolubilis (BE), Résidence d’artistes du Pays des Collines (BE), Studio le Regard du Cygne (FR), Festival ZOA (FR), Festival Signes de Printemps (FR),
CCN de Roubaix - Ballet du Nord (FR), Jardin La Terre Pimprenelle (FR)
L’Impasse / Cie Greffe (CH), S’ALA - spazio per artist* (IT)
Teatro El Montacargas (ES)

Résidences : juillet, septembre 2020