Théâtre salle Réservation

Da Solo

29 › 30 septembre 2021 • 75'

Nicole Malinconi / Angelo Bison / Lorent Wanson

"Da Solo" est une saisissante réflexion sur l’humanité, le sens même des priorités de la vie, elle parle de cette migration que chacun de nous accomplit dans sa vie pour tenter de savoir qui il est.

C’est une histoire toute simple, celle d’un jeune homme qui un jour prend le large, quitte sa Toscane merveilleuse pour la grisaille du nord de l’Europe, et y décide finalement d’y inscrire sa vie, d’y fonder une famille, une fille, d’y trouver du travail, dans un hôtel, ces palaces où l’on n’arrête pas d’admirer ou d’envier ceux qui bougent sans cesse partout dans le monde ...
D’y construire une maison. De regarder partir sa fille vivre sa propre vie ; et assister impuissant à la maladie qui ronge la mémoire de sa femme.
Une histoire bouleversante car elle celle de millions d’autres sur notre continent. Et paradoxalement ici dans notre Wallonie venus de là-bas de l’autre côté des Alpes.

A l’extinction de sa vie, au moment du bilan, celui-ci est sensible ; précisément fait de ces petits riens qui en fait font la vie, de ces allers-retours entre l’enfant et le vieillard, entre l’innocence et la responsabilité, entre l’envie et le devoir.
Parfois la révolte surgit, souvent la nostalgie, surtout la tendresse, sans qu’elles choisissent leur camp d’un côté ou non des alpins.
"Da Solo" devient alors une saisissante réflexion sur l’humanité, le sens même des priorités de la vie, elle parle de cette migration que chacun de nous accomplit dans sa vie pour tenter de savoir qui il est.
Les origines nous ne les traînons pas, nous les inventons au fur et à mesure envers et contre nous. Le texte devient alors brûlant d’actualité.

Longtemps, qu’Angelo Bison (maître dans la discipline du solo) porte ce texte pour des raisons qu’il n’est pas nécessaire de raconter, car c’est son trajet de vie, et pour ma part longtemps que ces sujets me taraudent et sont la source de mon travail depuis toujours. (Encore plus depuis Une Aube Boraine) C’était donc le texte idéal pour nous retrouver et partager jeu, récit et émotions. Lorent Wanson, metteur en scène

A voir du 22 au 24.09 à la Maison du Peuple de Saint-Gilles

- Lire la critique de rtbf.be/Culture
- La critique de La Libre Belgique
- Interview de Angelo Bison sur Musiq’3
- Lire la critique du Soir
- Lire la critique de la RTBF
- Lire le portrait de Angelo Bison dans l’Echo

  • Le 29 septembre 2021 à 20:00
  • Le 29 septembre 2021 à 20:00
  • Le 30 septembre 2021 à 20:00

De Nicole Malinconi
Adaptation et interprétation Angelo Bison
Mise en scène Lorent Wanson
Assistanat et Régie Générale Christophe Deprez
Arrangements musicaux Fabian Fiorini
Interprétés par L’ensemble instrumental de Colfontaine, The Voeks, Yannick Molle, Giuseppe Millaci, Mathieu Robert, et Triczin
Prise de son et mixage Vincent Debast
Travail vocal Christine Leboutte
Aménagements scéniques Vincent Lemaire
Costumes Estelle Wanson
Lumières Renaud Ceulemans
Attachée de diffusion et de communication Sarah Deppe
Une co-production du Théâtre Epique/Cie Lorent Wanson, du Royal Festival de Spa, du Centre Culturel de Dinant, du Central de La Louvière, de la Maison de la Culture de Tournai, (en cours)
Avec l’aide du Logis Floréal de Watermael Boitsfort, du Théâtre Marni, du centre Culturel de Colfontaine

facebook.com/theatreepique