Concerts salle Abo & Pass Réservation

Macha Gharibian Trio

9 janvier 2020 • 20:00

River Jazz Festival / Concert d’ouverture
En avant-première, découvrez son nouveau CD "Joy Ascencion"

Jazz - Folk
France-Arménie

"Pour son troisième album ambitieux au titre coltranien, Joy Ascension, Macha Gharibian assume sa posture de pianiste, chanteuse, auteure, compositrice, arrangeuse, réalisatrice et leader. Autour d’elle, deux coloristes qui manient les notes comme de la gouache, le batteur Dré Pallemaerts et le contrebassiste Chris Jennings, plus deux invités, Bert Joris qui dessine avec sa trompette des fulgurances cool à la Chet sur la ballade aérienne The Woman I Am Longing To Be et Artyom Minasyan qui renforce avec son doudouk l’hypnotique Sari Siroun Yar. La voix volcanique de Macha Gharibian la fait entrer dans la famille des vocalistes solaires et habitées, ce club très fermé qui va de Nina Simone à Mélissa Laveaux.
Album d’une femme libre et d’une artiste de son époque, Joy Ascension un disque précieux qui vient réveiller nos sens."
(Pascal Bussy)

Chanteuse, pianiste, auteure, compositrice, élevée sur les routes et sur les traces d’un père musicien, sa musique, une espèce de jazz folk pop élégante, aurait mystérieusement vu le jour entre Paris, New York et Erevan. Pianiste au toucher délicat, de solide formation classique, diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris, c’est en quittant Paris pour New York en 2005 que Macha Gharibian se révèle à elle-même. Guidée par Ralph Alessi, Uri Caine, Jason Moran, Ravi Coltrane à la School for Improvisational Music, elle commence à écrire et créer son univers,une musique construite par ses voyages, ses désirs, ses racines et tout ce qui a fait grandir la jeune femme partagée entre trois cultures : arménienne de ses ancêtres, parisienne de coeur et new-yorkaise d’adoption.

Macha Gharibian Piano, Fender Rhodes & Composition, Chris Jennings contrebasse, Dré Pallemaerts batterie, Bert Joris trompette
machagharibian.com

« Pianiste, avec un très beau toucher, chanteuse dont la voix d’intensité s’empare des sens ». Le Monde
« Une musique fusionnelle, urbaine, et moderne ». Music Story
" Des mélodies empruntés au folk arménien, un piano au swing byzantin, une voix enveloppante : un premier disque bourré de charme". Telerama